AccueilNon classéPATKOP, L'ÉMOTION DE L'IMPARFAIT

PATKOP, L’ÉMOTION DE L’IMPARFAIT


La « violoniste au pieds nus » Patricia Kopatchinskaja confie dans ce portrait pour TGV Magazine un étonnant amour : celui des fausses notes !

(Cliquez sur l’image pour lire le texte)

- Espace publicitaire -
Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. […] L’émotion de l’imparfait La soliste invitée du concert bordelais du Chamber Orchestra of Europe est un bijou d’énergie. Patricia Kopatchinskaia (elle nous autorise à l’appeler « PatKop ») est une violoniste passionnée et virtuose. Petite poupée moldave joufflue de quarante ans, elle a fait son éducation musicale à Vienne, autant dire à la Mecque du classique. Pour autant, elle aime bousculer les codes du classique en privilégiant l’échange et l’émotion à la perfection technique des singes savants du violon. Si elle joue les pieds nus, c’est pour mieux sentir les vibrations de la musique. A ceux qui s’attendent à trouver au concert la même perfection qu’au disque, elle répond par cette belle formule : « Il faut savoir apprécier l’émotion de l’imparfait. » […]

Répondre à PatKop à Bordeaux | Classique mais pas has been Annuler la réponse

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -

Derniers articles

Newsletter

Twitter