spot_img
AccueilDisquesCD : Federico Mompou, figures impressionnistes ou abrupts silences ?

CD : Federico Mompou, figures impressionnistes ou abrupts silences ?

CD et CONCERTS – Deux pianistes proposent leur vision de Mompou, compositeur majeur du 20ième siècle et pourtant peu connu du grand public : Luis Fernando Pérez et Alice Ader. On fait le match.

Qui est Federico Mompou ? Un compositeur et pianiste catalan ayant traversé le 20ième siècle et vécu entre Paris et Barcelone, un homme timide, introverti et croyant. Comment qualifier sa musique ? Serait-ce un Debussy catalan ? Un Erik Satie intello ? Aucune comparaison ne peut réellement décrire ni la distinction de ses compositions ni cette alchimie étrange de concision et de liberté qui s’en dégage. Si la musique pour piano constitue une partie importante de l’œuvre de Mompou, elle peut s’avérer ardue en première écoute.

L’album de Luis Fernando Pérez est une réponse idéale à un mélomane se demandant comment découvrir Mompou. Composé de pièces pour piano parmi les plus célèbres du compositeur, l’ensemble s’avère très varié. Certaines œuvres prennent leur source dans le folklore des chansons et danses catalanes, d’autres musiques évoquent une émotion ou un paysage. Le touché velouté de Pérez, la recherche subtile de couleurs, de contrastes et la mise en exergue des harmoniques – notamment dans l’aigu du piano – forment un tableau rappelant les grandes heures de l’impressionnisme.

L’album d’Alice Ader apporte un éclairage différent au langage musical de Mompou. Ici, les aspects anguleux et dissonants de la musique sont mis en avant et portés par une remarquable énergie. La musique n’est pas adoucie ou floutée, le modal n’est pas transformé en tonal. Le choix du répertoire est à l’image du jeu de la pianiste : sans concession. Principalement composé de l’intégralité des quatre cahiers de Música callada, cet enregistrement pose une autre question : qu’est ce qu’une musique silencieuse (música callada, en espagnol) ? Ader apporte une réponse brillante et abrupte. Elle s’adresse à un public plus averti, aux mélomanes qui souhaiteraient comprendre ce qu’entendait Mompou quand il assurait que cette musique est « silencieuse car elle ne s’entend que dans son for intérieur ».

Au disque
– 
Œuvres pour piano, Federico Mompou, Luis Fernando Pérez, Mirare, Septembre 2017
– Música callada, Federico Mompou, Alice Ader, Paraty, Octobre 2017

En concert
Retrouvez Luis Fernando Pérez à l’Auditorium du Musée de Grenoble le vendredi 19 janvier en récital et le samedi 20 janvier 2018 avec Claire Désert et le Quatuor Ardeo.

[youtube url= »https://www.youtube.com/watch?v=sQiT9K3BGUo » width= »760″ height= »660″]

- Espace publicitaire -spot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -spot_img

Derniers articles

Newsletter

Twitter