spot_img
AccueilÀ l'écranA voir #27 : Le cycle christique de l’ensemble Pygmalion

A voir #27 : Le cycle christique de l’ensemble Pygmalion

ECRANS – De Noël à la Résurrection en passant par la Passion : l’ensemble Pygmalion condense en trois concerts la vie du Christ selon Johann Sebastian Bach. Actuellement en tournée, Christus, trilogie sacrée a été capté à Bordeaux par Arte Concert.

Bach a tant écrit sur la vie du Christ qu’il faudrait des jours entiers pour tout écouter. L’ensemble Pygmalion et Arte Concert nous propose un best-of : un condensé des partitions écrites par Johann Sebastian Bach pour Noël, la Passion, Pâques et l’Ascension.

Christus, trilogie sacrée présente donc une suite de trois concerts de l’ensemble Pygmalion. Son brillant chef d’orchestre Raphaël Pichon a habitué les mélomanes à ce genre de propositions transverses. Après la Philharmonie de Paris et avant Versailles, cette trilogie a été donnée, du 24 au 26 février à l’Opéra de Bordeaux, où Pygmalion est en résidence.

Lire aussi : Quatre ans après sa première Passion, Pygmalion garde sa flamme
Best of Bach

Christus, trilogie sacrée prend ce qui est sans doute la meilleur mise en musique de la vie du Christ signées par Bach. Dans ses différentes postes de compositeur attitré, à Leipzig notamment, Bach a composé pour les messes et célébrations religieuses du rite protestant. Ses Cantates permettaient aux fidèles de méditer la parole divine en chantant. Pour fêter Noël ou l’Ascension, il composait des oratorios (pièce lyrique sur un sujet religieux). Sans parler des ses deux chefs d’œuvres, les Passions selon Jean et Matthieu, des mises en musique du récit de la mort de Jésus Christ. 

Sa vie se déroule en trois étapes : la Nativité, la Passion et Résurrection-Ascension. Lors du premier concert (jeudi 24), le public a pu entendre des extraits de l’Oratorio de Noël et le joyeux chant du Nouvel An (Chantez au Seigneur un chant nouveau). Le deuxième concert (vendredi 25) est celui des moments poignant de la Passion selon saint Jean (samedi 26). Le troisième concert celui de la perplexité des femmes devant le tombeau du Christ, vide, et la joie des anges annonçant son retour.  Sont mobilisés pour cette trilogie : le chœur et l’orchestre Pygmalion et des merveilleux solistes (Julian Prégardien, Sara Mingardo, entre autres… tous des experts de ce répertoire.)

Voici le lien vers le premier concert. La suite ici.

- Espace publicitaire -spot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -spot_img

Derniers articles

Newsletter

Twitter