AccueilActusPlaylist classique pour la paix en Ukraine

Playlist classique pour la paix en Ukraine

PLAYLIST – Comme une grande partie des Européens, la Rédaction de Classique mais pas has been est choquée de la guerre qui a débuté le 24 février 2022 entre l’Ukraine et la Fédération de Russie. Pour marquer notre soutien au peuple ukrainien, nous avons réalisé une playlist saluant la musique classique de ce pays et plus largement la paix en Europe.

Une playlist à retrouver sur notre chaîne YouTube et notre chaîne Spotify.
Mykhailo VERBYTSKY – Ni la gloire ni la liberté de l’Ukraine ne sont mortes (hymne national)

La musique de l’hymne ukrainien Ni la gloire ni la liberté de l’Ukraine ne sont mortes, fut composé par Mykhailo Verbytsky (1815-1870), un prêtre de l’église grecque-catholique ukrainienne qui est considéré comme un des pères fondateurs de la musique classique ukrainienne. (F.R)

Sergeï PROKOFIEV – Semyon Kotko – Семён Котко

Le compositeur Sergeï Prokofiev est né en 1871 à Sontsivka, à l’époque ville russe et aujourd’hui une ville de l’est de l’Ukraine. Il a composé plusieurs opéras dont Semyon Kotko qui a pour toile de fond l’invasion de l’Ukraine au temps de l’Allemagne nazie. La Russie chasse les nazis de l’Ukraine mais l’avancée de l’Armée rouge est entravée par les Allemands restants.

Le héros de l’opéra Semyon est un soldat russe démobilisé qui espère épouser Sofya, fille du riche Tkachenko, un traitre proche des Allemands. Tout finit « bien » puisque Tkachenko est arrêté et exécuté en laissant derrière lui un couple heureux et un joyeux chœur de l’Armée rouge… comme on l’entend dans l’extrait. Composé en 1939, Semyon Kotko est une manière pour Prokofiev de se faire bien voir du gouvernement stalinien : lui qui avait fuit la Russie en 1917 a souhaité revenir au pays en 1936. Seulement,: Staline signe avec Hitler le Pacte germano-soviétique… et Prokofiev doit changer le livret de son opéra. Les nazis deviennent des haïdamaks, des nationalistes ukrainiens. (Y.F)

La cheffe ukrainienne Oskana Lyniv inquiète pour son pays
Dmitry BORTNIANSKY – I Cried Out to the Lord

Directeur de la Chapelle impériale à Saint-Petersbourg, le compositeur ukrainien de Dmitry Bortniansky (1751-1825) est principalement connu pour ses oeuvres chorales religieuses et ses concertos choraux comme ce concerto intitulé “Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre”. (F.R)

Ludwig van BEETHOVEN – Symphonie en mi bémol majeur, no. 3, op. 55, Héroïque

L’Orchestre national d’Ukraine joue la Symphonie héroïque de Beethoven, sous la direction de Mykoli Dyadyury. Cette Symphonie no. 3 est essentielle à l’histoire de la musique classique européenne, par ces innovations et son aspect monumental. Homme des Lumières, Beethoven la compose en pensant à Napoléon Bonaparte qui incarne, en ce tout début du XIXe siècle, le héros flamboyant apportant l’esprit républicain à l’Europe des monarques. Beethoven déchantera bien vite quand Napoléon se fera empereur… Il dédie sa symphonie au « souvenir d’un grand Homme », à l’incarnation des valeurs de paix et de liberté chères à Beethoven. (S.G)

Mykola LYSENKO – Deuxième Rhapsodie sur des thèmes ukrainiens, op. 18, Dumka-Shumka

Mykola Lysenko (1842-1912) est l’un des pères fondateurs de l’école ukrainienne classique. Autodidacte, il a participé à créer un style musical national ukrainien, notamment en collectant et classant les chansons ukrainiennes traditionnelles, dont il s’est inspiré dans ses compositions. Voici l’une de ses rhapsodies les plus célèbres. (F.R)

Boris  LIATOCHINSKI – Symphony n°3

Créée en 1951, la Troisième Symphonie de Boris Liatochinski (1895-1968) est intitulée La paix gagnera la guerre. Elle fut mal accueillie à sa création, notamment à cause de sa fin tragique. Le compositeur fut accusé d’être un “pacifiste bourgeois”, et dû réécrire le final. (F.R)

Nikolai Andreevich ROSLAVETS, Sonate pour piano no. 5

Nikolai Andreevich Roslavets (1881-1944) est un compositeur futuriste, dont la musique fut interdite par le régime soviétique à partir de 1930. Accusé d’être un artiste « contre-révolutionnaire » et « bourgeois », « étranger au prolétariat », Roslavets créa un nouveau système d’organisation des sons mettant fin au système classique. (F.R)

Leo ORNSTEIN- Wild Men’s Dance

Leo Ornstein (1893-2002) est un compositeur et pianiste américain d’origine ukrainienne. Il fuit l’antisémitisme de la Russie du début du XXe siècle pour les États-Unis où il devient un interprète, un compositeur prolifique puis un professeur reconnu. Il commence à faire entendre ses œuvres dans les années 1910 et provoque des émeutes au sein du public par des compositions très avant-gardistes. Il aurait « inventé » le cluster : ce son obtenu en écrasant du coude les notes du clavier. On les retrouve dans cette Danses des sauvages interprétée par le pianiste québécois Marc-André Hamelin. (S.G)

Jean SIBELIUS- Concerto en ré mineur

Terminons par un pas de côté ! Une interprétation géniale du Concerto pour violon de Sibelius par Isaac Stern. Le géant du violon Isaac Stern est né en 1920 à Kremenets, une ville à l’époque polonaise et aujourd’hui située sur le territoire ukrainien. L’œuvre que nous avons choisi dans tout le répertoire de Stern est l’unique concerto – un sommet du genre ! – du compositeur finlandais Sibelius… pour souligner avec regret que la « finlandisation » du conflit russo-ukrainien n’ait pu avoir lieu. Ce terme fait référence au fait que, pendant la Guerre froide, la Finlande avait conservé sa souveraineté vis à vis de l’Union soviétique tout en restant aligné avec le bloc soviétique. Il est synonyme de neutralité contrainte et de souveraineté limitée (en savoir plus ici). Plusieurs voix avaient récemment espéré appliquer ce modèle à l’Ukraine, et en faire un État tampon entre Russie et Occident.

Une playlist à retrouver sur notre chaîne YouTube et notre chaîne Spotify.
espace publicitairespot_img
Sur le même thème

1 COMMENTAIRE

  1. Pour marquer notre soutien, nous avons aussi participé à notre manière
    avec cette parution ,sur notre chaine Youtube, en 4 épisodes de l’opéra
    ukrainien à la gloire de leur héros romantique pour la liberté de leur
    pays, auquel la France a d’ailleurs dédié, en 1937, un square à Paris.
    Cela nous ferait plaisir que vous l’écoutiez, cela en vaut l’audition !!
    Cordialement
    Lien du premier volet https://youtu.be/mRzE_-d2pxA
    Les 3 autres à la suite ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

Derniers articles

Newsletter

Twitter