spot_img
AccueilÀ l'écranVictoires de la musique classique 2022 : retrouvez le palmarès

Victoires de la musique classique 2022 : retrouvez le palmarès

AIX-EN-PROVENCE – Les Victoires de la musique classique ont été marquées ce mercredi 9 mars par un fort soutien au peuple d’Ukraine. Côté palmarès, cette 29e édition a largement consacré les artistes féminines.

Marquée par la guerre en Europe, c’est avec émotion et solidarité que s’est tenue ce mercredi 9 mars, la 29e édition des Victoires de la musique classique. « La musique n’arrête pas les guerres mais c’est une arme très puissante pour rester connecté à son humanité et délivrer des messages de paix », a exprimé ci-justement la cheffe d’orchestre Ariane Matikh, qui a aussi rendu hommage à son grand-père ukrainien, « accueilli comme réfugié en France ».

A la tête de cette soirée particulière aux côtés de l’Orchestre philharmonique de Nice, Ariane Matikh a aussi rappelé son soutien aux artistes, qui « n’ont pas à payer le prix des dérives du gouvernement de la Russie ». D’autres musiciens et artistes lyriques mis à l’honneur sur la scène du Grand Théâtre de Provence (Aix-en-Provence), ont affiché leur solidarité au peuple ukrainien, comme la pianiste allemande Alice Sara Ott et la soprano Barbara Hannigan qui arboraient un bracelet aux couleurs de l’Ukraine.

Vague féminine

Cette 29e édition a largement consacré des artistes féminines. La Finlandaise Kaija Saariaho s’est vu remettre la Victoire de la musique classique catégorie composition pour son opéra polyglotte et inquiétant Innocence, joué pour la première fois lors de la dernière édition du festival d’Aix-en-Provence.

Lire aussi : Innocence à Aix : un choc pour l’histoire de l’opéra

Étonnante première, les violoncellistes Emmanuelle Bertrand et Sol Gabetta ont reçu ex-æquo la Victoire du soliste instrumental.

Enfin, la jeune violoniste Manon Galy a remporté la Victoire de la révélation soliste instrumental. Le précieux sésame lui a été donné des mains de Renaud Capuçon, dernier violoniste a avoir reçu cette révélation, en 2000.

Le palmarès :
Artistes confirmés :

Artiste lyrique : Ludovic Tézier (baryton)

Soliste instrumental : Emmanuelle Bertrand et Sol Gabetta (violoncellistes)

Composition : Kaija Saariaho pour Innocence

Meilleur enregistrement : Thierry Escaich (orgue) pour Cris

Lire aussi : Pierre Dumoussaud à Bordeaux : les premiers pas d’un chef
Jeunes artistes :

Révélation chef d’orchestre : Pierre Dumoussaud

Révélation soliste instrumental : Manon Galy (violoniste)

Révélation lyrique : Eugénie Joneau (mezzo-soprano)

Les 29e Victoires de la musique classique. Sur France Télévisions. jusqu’au 9 mai 2022.

- Espace publicitaire -spot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

Derniers articles

Newsletter

Twitter