AccueilPlaylistsRadu Lupu et Nicholas Angelich, deux grands maîtres du piano disparaissent

Radu Lupu et Nicholas Angelich, deux grands maîtres du piano disparaissent

PLAYLIST – Le monde de la musique est en deuil après le décès de deux grands maîtres du piano : le Roumain Radu Lupu, dimanche 17 avril, et l’Américain Nicholas Angelich, lundi 18 avril. Cette playlist vient leur rendre hommage.

L’un (Nicholas Angelich) aurait pu être le fils de l’autre (Radu Lupu). Le premier a grandi à Cincinnati (États-Unis) et étudié au Conservatoire de Paris, le second est né à Galati (Roumanie) et a étudié au conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.

Tous deux fils de musiciens professionnels, c’est dès l’enfance qu’ils sont montés sur scène. Ambassadeurs internationaux du piano, ils avaient pourtant des styles et des esthétiques différents.

Ces deux immenses pianistes nous ont quitté à quelques heures d’intervalles. Nicholas Angelich avait 51 ans et Radu Lupu, 76 ans.

Radu Lupu, l’ascète du piano, le maître de l’ineffable

Franz SCHUBERT : 4 Impromptus opus 90, D.899 – No. 3 en Sol bémol Majeur – Andante

Heureux, ceux qui eurent l’occasion d’entendre Radu Lupu en concert ; qui purent ressentir dans leur chair la profondeur de jeu et de concentration quasi magique de ce pianiste hors du commun. On dit souvent que la musique est l’art de l’ineffable, des choses qu’on ne saurait dire en mots. Radu Lupu savait rendre comme personne ce mystère musical. La preuve en musique, avec le troisième des 4 Impromptus de Franz Schubert.

Écouter également : La playlist consolation

Johannes BRAHMS : 3 Intermezzi opus 117 – No.1 en Mi bémol Majeur

Les 3 Intermezzi opus 117 de Johannes Brahms font partie des classiques du répertoire pour piano, et Radu Lupu et Nicholas Angelich les ont tous les deux enregistrés. Voici la version de Radu Lupu du premier de ces 3 Intermezzi. frappante de sobriété et d’évanescence.

Franz SCHUBERT : Schwanengesang, D. 957 – No.4, Ständchen

En 1985, Radu Lupu rompait sa solitude de pianiste en enregistrant des Lieder de Schubert avec la soprano américaine Barbara Hendricks. Voici Ständchen (Sérénade), au charme « années 80 » un peu suranné.

Nicholas Angelich, le piano poète

Robert SCHUMANN : Kreisleriana opus 16 – No.1, Äusserst bewegt (extrêmement ému)

À l’aise dans le répertoire romantique comme dans le répertoire contemporain, Nicholas Angelich a enregistré en 2004 l’intégrale des sonates de Beethoven et donné en récital, en 2006, l’intégrale des Années de pèlerinage de Liszt. Le voici dans une pièce qui le présente assez bien musicalement : la première des Kreisleriana de Robert Schumann, à la fois agitée et émue et demandant des doigts solides, véloces et précis.

Johannes BRAHMS : 3 Intermezzi opus 117 – No.1 en Mi bémol Majeur

Dans sa version du 1er des 3 Intermezzi opus 117 de Johannes Brahms, Nicholas Angelich laisse la place à de légers changements de dynamique (accélérations, ralentissements…), dans un état général assez dansant et rond.

Baptiste TROTIGNON : Different Spaces – Concerto pour piano, 4ème mouvement, Allegro agitato

Nicholas Angelich, en 2015, enregistrait Different Spaces, un concerto pour piano du compositeur/jazzman Baptiste Trotignon. En voici le final, avec l’Orchestre national Bordeaux-Aquitaine, dirigé par Paul Daniel.

Ludwig van BEETHOVEN : Concerto no. 5 pour piano, dit L’Empereur (extrait)

Récemment, Nicholas Angelich enregistrait les concertos 4 et 5 de Beethoven, avec l’orchestre Insula de Laurence Equilbey. Comme l’a écrit la cheffe, Nicholas Angelich était « un artiste hors norme, un poète du piano, et notre tristesse est profonde ». Voici un passage du final du 5ème concerto pour piano de Beethoven.

Retrouvez notre playlist complète sur Spotify

espace publicitairespot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

Derniers articles

Newsletter

Twitter