AccueilFestivalsCinq festivals à suivre en mai

Cinq festivals à suivre en mai

FESTIVAL – Le soleil pointe le bout de son nez, les températures sont plus clémentes, n’est-ce pas le meilleur moment de parler des festivals ? En voilà cinq en France à suivre au mois de mai

La Grange au lac : festival piano piano

Au cœur de la cité d’Evian-les-bains, le festival de la Grange au lac donne à entendre le temps de trois jours les plus grands chefs-d’œuvre de la musique classique avec des invités de choix : les pianistes Alexandre Kantorow et Martin Helmchen.

Le festival de la Grange au lac, en 2019. © Franck Juery

Vendredi 13 mai, le premier ouvre le festival au côté des Orchestres de chambre de Genève et des Pays de Savoie pour donner à entendre Berlioz, Liszt, Printemps de Debussy et L’Oiseau de feu de Stravinsky. Alexandre Kantorow est également en récital le dimanche 15 mai après-midi pour une programmation mystique alliant Liszt, Scriabine et Schumann.

Le samedi 14 mai au soir, Martin Helmchen, l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo et Kayuki Yamada à la direction, proposent Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy, Le Concerto pour piano de Schumann et La Symphonie fantastique de Berlioz.

Pourquoi on veut y aller ? Pour entendre les plus grandes œuvres du classique et passer le samedi après-midi aux thermes. Pour les petits prix en catégorie 4 : il reste encore des places !

Du 13 au 15 mai, à Evian-les-Bains (74). Tarif : de 12 à 60 euros, pass trois jours : de 63 à 162 euros.

Vibre ! le festival des quatuors à cordes

Le festival Vibre! à l’Hôpital Saint-André © Pierre Plancheneau

Fin 2020, le Quatuor Modigliani annonçait reprendre la direction artistique du festival Quatuors à Bordeaux, devenu « Vibre ! » La deuxième édition de ce festival s’articule entre les concerts et son très réputé concours, qui a lieu tous les trois ans. On note par avance le très émouvant concert Vibre ensemble dans la cour de l’hôpital Saint-André, mercredi 11 mai à 14 heures, et le concert dessiné du Quatuor Agate et Cécile Pruvot, mardi 17 mai à 20 heures.

Pourquoi on veut y aller ? Pour le concert du jury du concours, qui rassemble les membres des plus grands quatuors mondiaux. Pour voir la compositrice finlandaise Kaija Saariaho, présente pour le concert de final.

Du 9 au 20 mai, en Gironde (33). Tarif : de 6 à 20 euros.

Festival de l’Epau, entre profane et sacré

Le festival de l’Epau propose sa 38e édition en l’abbaye royale de l’Epau, près du Mans. Le département de la Sarthe, qui l’organise, propose avec Marianne Gaussiat une programmation opulente articulée autour des répertoires entre ciel et terre : musique sacrée et musique de chambre profane.

Trois concerts sont proposés chaque jour dans cette ancienne abbaye cistercienne fondée par la reine Bérengère de Navarre au début du XIIIe sicèle, de l’abbatiale au dortoir aux moines.

On vous glisse quelques noms programmés au festival de l’Epau : Renaud Capuçon, Anne Gastinel et Claire Désert, Mathieu Herzog et son ensemble Appassionato, les sopranos Patricia Petibon et Cyrielle Ndjiki Nya, les contre-ténors Philippe Jaroussky et Carlo Vistoli.

Pourquoi on veut y aller ? Pour cette longue liste de star, y’a pas photos.

Du 16 au 24 mai, à Yvré-l’Évêque (72). Tarif : de 5 à 33 euros. Pass intégral : 160 euros.

Festival Chambre de Printemps : le nouveau

Le tout nouveau festival Chambre de printemps, installé à la Ferme de Villefavard, village de 158 habitants dans le Limousin, propose deux week-end de concerts pour célébrer le retour du soleil. L’objectif est double : accueillir la belle saison et mettre en lumière les résidences d’enregistrement et de création accueillies toute l’année à la Ferme de Villefavard.

© La Ferme de Villefavard

On y croisera notamment le Quatuor Diotima (vendredi 6 mai), le Outis Quarter (samedi 7 mai) et le Trio Karénine (samedi 14 mai). Un événement éclectique qui embrasse les différentes époques et les différents répertoires.

Pourquoi on veut y aller ? Pour profiter d’un week-end champêtre au cœur de la campagne limousine.

Du 6 au 14 mai, à Villefavard (87). Tarif : de 12 à 17 euros. Pass deux concerts : 30 euros.

Les Musicales de Bagatelle : le parisien

Parisiens, Parisiennes, réservez votre dimanche 22 mai après-midi pour aller faire un tour aux 14e Musicales de Bagatelle. Le festival de musique baroque, qui prend place dans l’Orangerie du parc du 16e arrondissement, est placé sous la direction artistique de Rodolphe Bruneau-Boulmier. Les auditeurs de France Musique le connaissent très bien, puisqu’il produit avec son acolyte Emilie Munera l’émission En Pistes !

Lise de la Salle © DR

On retient de ce week-end la carte blanche à la pianiste Lise de la Salle, dimanche 22 mai à 17 heures, et, deux heures avant, Les Métamorphoses, création mondiale et première œuvre composée pour le Métallophone, instrument de percussion microtonal, de 216 lames d’acier (cousin du xylophone).

Pourquoi on veut y aller ? Pour la spontanéité de ce festival qui s’articule autour de découvertes, en plus d’un accès très facilité aux citadins.

Le 21 et 22 mai, à Paris (75016). Tarif : 10 euros.

espace publicitairespot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

Derniers articles

Newsletter

Twitter