spot_img
AccueilActusChants du monde au 45e festival de l'Abbaye de Sylvanès

Chants du monde au 45e festival de l’Abbaye de Sylvanès

FESTIVAL – Chœurs arméniens, polyphonies corses et Requiem de Fauré : jusqu’au 28 août, le 45e festival de l’Abbaye de Sylvanès fait chanter le monde. 

Pure, simple et direct. Et capable de véhiculer aussi bien des émotions que des mots. Parce qu’elle a toutes ces qualités, la voix est vectrice de spiritualité, quelles que soient les cultures et les croyances. Jusqu’au 28 août, le 45e festival de l’abbaye de Sylvanès en Aveyron fait entendre différentes traditions musicales. Venus de Corse, d’Espagne, d’Ukraine ou encore du Pays basque, ces chants cherchent à nous connecter avec plus grand que nous ou simplement à des grands récits mythologiques. Voici quelques rendez-vous à ne pas manquer.

En Europe

Jusqu’au 28 août, le festival de l’abbaye de Sylvanès met évidemment à l’honneur les chants spirituels de « notre » Europe. Magnificat de Bach, Stabat Mater de Dvorak, Requiem de Fauré : les œuvres incontournables du répertoire de musique sacrée seront données par des ensembles et des chœurs de talent (l’ensemble La Fenice et l’Ensemble baroque de Toulouse-Michel Brun, entre autres). Le 7 août à 17 heures sera jouée la création mondiale d’une œuvre du jeune compositeur toulousain Christopher Gibert. Sa Cantate Ode à l’enfant lumière, commande du festival, fait dialoguer des poèmes et des textes spirituels hébraïques, chrétiens et orthodoxes… et sera mise en regard avec le bouleversant Requiem de Gabriel Fauré.

En Asie

Naghash Ensemble d’Arménie © David Galstyan

Le festival fera de nombreux voyages pour faire entendre d’autres traditions. Le 24 juillet à 21 heures, l’abbatiale résonnera par exemple de la musique du peuple arménien. Dans ce programme intitulé « Chants d’exil, chants de sagesse », le Naghash Ensemble lie le passé et le présent : des chants du XVe siècle comme la musique moderne du compositeur américano-arménien John Hodian qui s’inspire du jazz, de la folk et de la tradition musicale arménienne.

En Afrique

La Camera delle Lacrime ©Greg Alric

Le 21 août à 21 heures, l’ensemble baroque la Camera delle Lacrime fait revivre l’histoire biblique du Roi Salomon (qui régnait sur Israël) et de la Reine de Saba (venue d’un royaume situé dans le Yémen actuel). Partant du récit biblique de la rencontre fascinante entre deux mondes, ce concert se veut une fête où la musique et le rythme sont au centre de l’écriture dramatique.

45e festival de l’Abbaye de Sylvanès, du 14 juillet au 28 août. Tarifs : de 15 à 30 euros la place. Informations et réservations sur le site du festival.

- Espace publicitaire -spot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -spot_img

Derniers articles

- Espace Publicitaire -

Newsletter

Twitter