spot_img
AccueilA la UneSylvain Fanet : "réhabiliter Philip Glass est un vrai sujet"

Sylvain Fanet : « réhabiliter Philip Glass est un vrai sujet »

INTERVIEW – Les biographies du compositeur Philip Glass sont encore peu nombreuses, par rapport à sa notoriété. En 2017, son autobiographie avait ravi les passionnés et spécialistes de musique, qui ont pu découvrir son parcours en détail. Le grand public n’avait pas encore de livre accessible et synthétique pour les initier à la glassmania. C’est chose faite avec Philip Glass, accords et désaccords édité chez Le mot et le reste, signé du journaliste Sylvain Fanet.

Question : Pourquoi Philip Glass fascine-t-il et agace-t-il tout autant ?

Sylvain Fanet : Cela dépend du moment de sa carrière. Je ne pense pas qu’il agace autant qu’au début. Dans les premières années, le caractère de sa musique répétitive heurtait ou décourageait tous types d’auditeurs, c’était un minimaliste hard core. Aujourd’hui, Philip Glass fascine par son approche éclectique, sa capacité à chercher dans différentes directions musicales en collaborant aussi bien avec Ravi Shankar que David Bowie ou Suzanne Vega, en plus des écrivains et des danseurs. Ce côté « cross-over », même si je déteste ce mot, a été moqué par le milieu institutionnel classique, aux États-Unis notamment. En France, je dirais que le problème vient du fait qu’il écrit des musiques de film. Ça ne pardonne pas !

Question : Peut-on le considérer comme un compositeur classique ?

Sylvain Fanet : Oui et étrangement, au fil des décennies, il l’est devenu de plus en plus. Au début il s’opposait surtout au sérialisme mais depuis les trente dernières années, il a engagé sa composition sur les formats classiques : opéras, concertos, etc. On a semblé redécouvrir qu’il avait une formation très classique, aux États-Unis et en France, auprès de Nadia Boulanger. 

À LIRE ÉGALEMENT : Philip Glass : "ma musique n'a jamais aussi bien sonné"

Question : Aviez-vous envie de le réhabiliter ? 

Pas au départ. Mais plus j’ai mené d’interviews avec les interprètes de sa musique (Maki Namekawa, Nicolas Horvath ou Vanessa Wagner), plus j’ai compris que c’était un vrai sujet. Glass est l’un des compositeurs vivants les plus joués au monde et, à part son autobiographie (« Paroles sans musique » édité par La Philharmonie de Paris en 2017, ndlr), il n’existait pas de livre sur lui en français… et même en anglais c’est assez succinct. Par ailleurs, j’apprécie sa musique depuis de nombreuses années. J’aimais qu’on ne puisse pas situer Philip Glass aisément… jusqu’à réaliser que je ne connaissais qu’une partie de ses compositions. Il a une œuvre vertigineuse, peut-être trop d’ailleurs.

Question : Avez-vous cherché à le rencontrer ? 

Oui, mais cela n’a pas été possible. D’abord car j’ai commencé la rédaction de ce livre en mars 2020 ! A cause du confinement, il n’était pas possible de se rendre à New York. D’autres part, car aujourd’hui, Philip Glass est âgé, en bonne forme physique mais très protégé, notamment par son agent. Il entretient l’idée qu’il produit encore de la musique. Son mode de vie – assez incroyable dans son rapport au corps comme son alimentation – est fait pour qu’il se préserve et puisse écrire jusqu’au bout. Je ne suis d’ailleurs pas convaincu par les dernières compositions. Et je ne suis pas sûr qu’il m’aurait dit des choses nouvelles par rapport aux nombreuses interviews qu’il a déjà données. J’irai à Besançon pour la reprise de son opéra Les enfants terribles. Ce sera peut-être l’occasion de prendre un café avec lui ! 

Sylvain Fanet

À voir : Les enfants terribles, les mardi 10 et mercredi 11 janvier 2023 aux 2 scènes à Besançon. Conférence de Sylvain Fanet le lundi 5 décembre à 19h à l’auditorium du Conservatoire (entrée libre). Le 8 décembre, le Quatuor Tana jouera le Quatuor no 9 que Philip Glass a écrit pour lui. A noter : les trois dates de Einstein on the Beach en version de concert à La Philharmonie de Paris sont complet.

- Espace publicitaire -spot_img
Sur le même thème

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Espace publicitaire -spot_img

Articles sponsorisés

Nos coups de cœurs

- Espace publicitaire -spot_img

Derniers articles

- Espace Publicitaire -

Newsletter

Twitter