AccueilCritiques

Critiques

Du Glass, une harpe et des machines

COMPTE-RENDU - Vendredi soir, au Rocher de Palmer (Gironde), une harpe et des machines sur scène, avec un grand écran en arrière-plan.. Maud Geffray (machines) et Laure Brisa (harpe) présentaient « Still Life » (nature morte), une œuvre audio et visuelle en direct, sur des musiques de Phil Glass.

La Seine musicale donne vie au Petit Prince

COMPTE-RENDU –  Quand la bande dessinée rencontre l’univers de la musique classique : on a vu le spectacle Le Petit Prince à la Seine...

Les artistes lyriques à l’Unisson à l’Opéra Comique

COMPTE-RENDU - Des stars : Philippe Jaroussky, Benjamin Bernheim, Sabine Devieilhe..., de jeunes chanteurs montant pour la première fois sur la scène de l'Opéra Comique, ou encore des talents confirmés : Marie Perbost, Florian Sempey, Chloé Briot..., pour présenter un panorama étincelant et enthousiasmant de l'art lyrique ? Ça se passait samedi dernier à la Salle Favart, et nous y étions.

Cappella Mediterranea à la rencontre de Sigismondo d’India

REPORTAGE – À Cordon, petit village haut-savoyard, l'excellentissime ensemble baroque Cappella Mediterranea, son chef Leonardo García Alarcón et le musicologue Jorge Morales se sont retrouvés une semaine, dans le cadre d’une résidence dédiée à un compositeur méconnu : l'Italien Sigismondo d'India (1582-1629). En sortie, un double album enregistré et un très joli concert, donné en toute intimité dans la coquette église du bien-nommé, « balcon du Mont-Blanc ».

On a retrouvé Natalie Dessay

COMPTE-RENDU - On a retrouvé Natalie Dessay, dimanche 11 octobre à l’Opéra de Bordeaux. Ce n’est pas que la diva avait disparu pour un...

Crésus : une bien jolie folie des grandeurs à l’Athénée

COMPTE-RENDU : Risque de reconfinement à Paris, public rendu robotique par l'obligation du port du masque, la distanciation et les circulations obligées, salle à moitié remplie pour respecter la jauge à 50% : la joie n'était pas de la partie, mercredi soir, au Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet. Et pourtant, sur scène, s'est donné un opéra des plus réjouissants : Crésus, d'un certain Reinhard Keiser, dont le blason a été sacrément redoré par son "redécouvreur", le violoniste Johannes Pramsohler, à la tête de son Ensemble Diderot.

A Bordeaux, on jouit avec La Traviata

COMPTE-RENDU - L'Opéra de Bordeaux a ouvert avec La Traviata dans une mise en scène adaptée aux conditions sanitaires. Rachel Willis Sorensen est y une Traviata magnifique et Benjamin Bernheim nous déçoit (un peu).

Voguer avec Sequenza 9.3 : un « ensauvagement » badin

COMPTE-RENDU – Du nord de Paris au sud du 93, vivez l’expérience d’une croisière polyphonique où la joie de la musique des années d’or de...

1001 Notes en Limousin : un festival thérapeutique

COMPTE-RENDU - La musique comme baume au cœur du public et comme bouffée d'oxygène pour des artistes en manque de concerts : ainsi se...

Le festival de Saintes testé positif grâce à son Labo 2020

COMPTE-RENDU - Comme souvent avec les résultats de laboratoire, il aura fallu attendre quelques jours pour bien juger de la proposition audacieuse du Festival de Saintes - Le Labo 2020 : une édition hybride avec concerts sans public retransmis sur grand écran et en son HD, en direct puis 24 heures après sur les réseaux sociaux,. Résultat du test ? Ultra positif !

Inversion des rôles à l’Opéra Comique !

COMPTE-RENDU - Un concert inversé, avec le public sur scène et les musiciens dans la salle ? Oui, c'est possible. L'Opéra Comique vient de...

Requiem… pour une Fête de la musique

COMPTE-RENDU - L'une des toutes premières institutions musicales à rouvrir, l'Opéra de Bordeaux, a donné dimanche soir un concert de Fête de la musique...

Articles sponsorisés

Nos coups de coeurs

Newsletter